La paraplégie spastique

La paraplégie spastique est une maladie génétique qui entraine une dégénérescence du système nerveux central; plus précisément, une dégénérescence des fibres nerveuses qui sont responsables du contrôle des mouvements volontaires. Elle provoque une baisse d’efficacité de la conduction des signaux transmis du cerveau vers le long de la moelle épinière, entrainant une rigidité (spasticité) progressive et une faiblesse des membres inférieurs caractérisées par des troubles de la marche, voire une paralysie complète des membres inférieurs.

L’évolution de ces symptômes est très variable d’un individu à l’autre, et ce, même parmi les membres d’une même famille. Des dysfonctions urinaires sont aussi parfois observées. Plus rarement encore, certains individus peuvent avoir des difficultés avec la motricité fine.

Les symptômes apparaissent généralement entre 20 et 40 ans, mais peuvent parfois commencer tôt à l’enfance.

On distingue deux formes de la maladie, soit la forme pure et la forme complexe :

  • La forme pure, la plus fréquente, se traduit principalement par une raideur des membres inférieurs créant des difficultés à marcher, voire l’incapacité de se déplacer;
  • La forme complexe ajoute aux manifestations cliniques de la forme pure d’autres symptômes, tels que la déficience intellectuelle, des troubles de la vue, des troubles cutanés, la surdité, etc.

À l’heure actuelle, aucun traitement n’est disponible pour prévenir, arrêter ou inverser les symptômes de la paraplégie spastique.

(vu 551 fois, 1 vues aujourd'hui)

Vous aimerez aussi